Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 janvier 2011

Araignée du soir, espoir

Lors d'un séjour en afrique, alors que l'on discutait un soir à la lueur d'une bougie avec ma chère et tendre, j'ai senti quelquechose sur la manche de mon Tee-Shirt. J'ai machinalement passé ma main sur mon épaule et quelquechose s'est accroché à mes doigts avant de tomber au sol. Puis la chose a détalé comme une ombre à toute vitesse derrière un meuble. Je me suis levé d'un bond, et avec des lampes-torches on a traqué la chose qui nous échappait à chaque fois à toute vitesse avant de la coincer enfin dans un coin de la pièce, ou on a fini par l'écraser.

Il s'agissait d'une araignée dont je n'ai jamais retrouvé le nom scientifique mais ressemblant à s'y méprendre dans ses couleurs, ses proportions et sa morphologie au solifuge de cette photo récupérée sur le Net. Mon modèle à moi était je crois un poil plus gros, dans les 10-15cm d'envergure à moins qu'avec le temps mon souvenir se soit exagéré, ce n'est pas impossible. Avant cette aventure je ne les aimais pas trop, mais depuis ce jour les (grosses) araignées et moi ça fait deux.

araignee-porte-char.jpg

Enormément de personnes en occident ont une peur panique des araignées. Pourquoi cette peur? Pour beaucoup de raisons, pas toujours très rationnelles.

Parce que les arachnides sont souvent -à tort- associés à la saleté, à la contamination de la nourriture, à la maladie. Parce qu'en des temps ancestraux, les (rares) morsures des araignées étaient parfois dangereuses voire mortelles en l'absence d'un remède ou d'un vaccin. Parce qu'avec plusieurs paires d'yeux et leurs corps recouverts de poils, leur apparence est parfois monstrueuse. Parce qu'elles rampent, grouillent, s'accrochent. Parce que la plupart sont nocturnes. Parce que leurs mouvements sont étranges et imprévisibles. Parce qu'elles sont résistantes. Parce qu'elles fonctionnent purement à l'instinct, sans jugement sans scrupules ni morale. Parce qu'elles font preuve d'intelligence et vivent même parfois en sociétés organisées...

La peur des araignées est bien ancrée dans notre inconscient collectif et dans notre culture. Les films d'Horreur ou de Science-Fiction les mettent largement en scène (Arachnophobie, Spiders 1 & 2, Arac Attack...) ou représentent souvent des bestioles ou des aliens arachnoïdes (la Saga Alien, Starship Troopers) le plus souvent dans le rôle des méchants, exception faite pour Peter Parker. Difficile aussi, par exemple, d'imaginer ou de dessiner une maison hantée sans araignées ni toiles. Notre éducation y est aussi pour beaucoup: nous avons tous vu étant petits nos parents ou des proches détaler ou hurler face à une araignée, les chasser de la maison à coups de balai ou d'insecticide.

Et pourtant, sur 41 000 espèces recensées dans le monde, moins de 200 ont des morsures qui peuvent affecter la santé de l’homme et moins d'une douzaine sont mortelles. Celles-ci ne s'attaquent jamais à l'homme, où alors en de très rares exceptions mais toujours par mécanisme de défense. Contrairement aux idées reçues elles ne sautent pas. Leur utilité est indéniable car étant de grandes prédatrices, elles contribuent à la régulation des espèces. Certaines d'entre elles apprécient même la compagnie de l'homme et se laissent volontiers domestiquer.

Pourtant moi j'ai beau savoir ça, rien à faire. Pour peu qu'il y en ait une un peu grosse ou épaisse dans la même pièce que moi, je suis extrèmement mal à l'aise et il faut absolument que l'un de nous deux sorte. Et pour ce qui est de la toucher, je n'en parle même pas, le blocage complet.

Pour tenter de se réconcilier avec elles:

 

Écrit par Le Tatou Terrien dans Trembler | Lien | Commenter (0) | |

27 octobre 2010

Silent Weapons for a Quiet War

Cultiver l'intérêt pour le futile, détourner le citoyen de l'essentiel... amis paranoïaques et afficionados de la théorie du complot, ce document devrait très fortement vous intéresser:

"Armes Silencieuses pour Guerres Tranquilles (Silent Weapons for a Quiet War)" 

Datant de 1979, il aurait été découvert en 1986 dans un photocopieur IBM acheté sur une vente de surplus militaires. Il s'agit d'un manuel complet des techniques de manipulation des masses à l'échelle mondiale. Autrement dit d'un plan global visant à la domination du monde par l'établissement d'un Nouvel Ordre Mondial (New World Order).

Vaste blague? Complot? Je vous laisse juge.

On peut beau douter, mais il est extrèmement troublant et effrayant de constater que les techniques décrites par ce document sont largement mises en oeuvre, et ce depuis longtemps, par nos dirigeants (politiques, industriels et banquiers notamment) dans nos sociétés "civilisées"... des urnes citoyennes au supermarché du coin, en passant par les dessins animés pour enfants. Elles s'insinuent jusque dans nos chaumières grâce aux médias qui s'en font l'écho. Vulgarisation, propagande, mécanismes subconscients, sondages, fichages, images et sons subliminaux, symboles cachés, peur... les moyens ne manquent pas pour nous endormir, contrôler nos esprits, nos opinions et nos comportements.

Les techniques de manipulation à grande échelle sont -de l'avis de beaucoup- largement répandues dans nos sociétés. La plupart d'entre nous le ressent au quotidien. Elles sont largement décrites sur le Net et beaucoup de sites y sont entièrement consacrés, et leur lecture entretiendra à coup sûr votre sentiment de persécution.

Peut-être à raison, et c'est bien ça le pire...

En vrac:

  • Le Grand Sceau des Etats Unis d'Amérique (visible sur les billets de 1$) représenterait les symboles de la société secrète des Illuminati, ayant pour projet la domination du monde.
  • De nombreuses images et scènes subliminales (très probablement intentionnelles) ainsi que des symboles sexuels/maçonniques/occultes ont été découverts dans énormémentent de longs-métrages de Walt Disney, lui-même ayant été Franc-maçon et soupçonné d'appartenir maintenant à l'ordre Illuminati.
  • Le groupe Bilderberg, composé des plus puissants et influents grands de ce monde, se réunit chaque année dans le plus grand secret.
  • Le film Matrix traite de complot et de manipulation à l'échelle planétaire, et dans une version cybernétique.
  • Le réalisateur Michael Moore dénonce les manipulations de nos gouvernements dans ses films Bowling for Columbine et Fahrenheit 9/11.
  • Le titre Implant de Killing Joke traite de ces dérives. Le morceau commence d'ailleurs par les mots chuchotés: "Silent Weapons for a Quiet War".

silentweapons2.jpg

LES 10 TECHNIQUES DE MANIPULATION DES MASSES

Source: http://asthme-reality.com/manipulations/pages/problemes.htm

|1| La stratégie de la diversion

Elément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. "Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser ; de retour à la ferme avec les autres animaux." (extrait de "Armes silencieuses pour guerres tranquilles")

|2| Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée "problème-réaction-solution". On crée d’abord un problème, une "situation" prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple : laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

|3| La stratégie du dégradé

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en "dégradé", sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution si ils avaient été appliqués brutalement.

|4| La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme "douloureuse mais nécessaire", en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que "tout ira mieux demain" et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu. Exemple récent : le passage à l’Euro et la perte de la souveraineté monétaire et économique ont été acceptés par les pays Européens en 1994-95 pour une application en 2001. Autre exemple : les accords multilatéraux du FTAA que les USA ont imposé en 2001 aux pays du continent américain pourtant réticents, en concédant une application différée à 2005.

|5| S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-age ou un handicapé mental. Exemple typique : la campagne TV française pour le passage à l’Euro ("les jours euro"). Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? "Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans." (cf. "Armes silencieuses pour guerres tranquilles").

|6| Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements...

|7| Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. "La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être de la plus pauvre sorte, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures." (cf. "Armes silencieuses pour guerres tranquilles").

|8| Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver "cool" le fait d’être bête, vulgaire, et inculte...

|9| Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution !...

|10| Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le "système" est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

silentweapons1.jpg


Écrit par Le Tatou Terrien dans Trembler | Lien | Commenter (0) | |