Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 novembre 2010

L'Ecureuil

Parfois le midi quand il fait beau je prends un sandwich et je vais le manger dans les sous-bois sur le Campus. Le coin regorge d'écureuils, ça pullule. J'adore les regarder grimper, sauter de branche en branche, se courser. Agiles ces bestiaux !

L'autre jour j'étais assis sans bouger et un écureuil était lancé au grand galop dans ma direction. Je l'ai vu arriver sur le sentier, et apparemment il ne m'avais pas vu. Quand il est arrivé à 2-3m de moi, pour lui signaler ma présence et voir sa réaction, j'ai toussoté exprès.

Il s'est arrêté net et m'a fixé, complètement immobile.

Ca a duré peut-être 2 secondes, 3 maxi. Mais clairement j'ai compris que l'écureuil ne se contentait pas de simplement me regarder fixement.

Il me jugeait. Il me jaugeait.

ecureuil.jpg

Puis brusquement il a détalé à l'opposé, est grimpé tout en haut d'un arbre et s'est planqué. J'ai dû lui foutre la frousse de sa vie.

En 2 secondes, l'animal a fait la connexion. Il a compris que j'étais un humain, et qu'en plus d'être des super-prédateurs les humains sont aussi de gros gros cons, et que donc si je n'allais pas l'attraper pour le bouffer j'allais au moins essayer de lui balancer un truc juste pour le plaisir de lui faire du mal.

Il se trouve que je suis un gars gentil comme beaucoup d'autres mais il y a des gros cons partout. Et pour le bien de son espèce je préfère qu'il reste sur cette impression.

 

Écrit par Le Tatou Terrien dans Coexister | Lien | Commenter (0) | |

30 octobre 2010

Fou Allié

Au Burkina Faso, tous les villages ont leur fou. On dit même d'un village qui n'a pas son fou qu'il a le mauvais oeil. Et dans les grandes villes, les fous (tant qu'il ne s'agit pas de fous dangereux, évidemment) sont dehors; on les croise sur tous les trottoirs. C'est une classe sociale à part entière, ils font partie de la population. S'ils ont faim, ils trouveront toujours un repas qu'un commerçant du coin leur aura laissé de côté. La richesse de l'Afrique, à défaut d'être économique, est culturelle et sociale. Nous devrions les envier sur ce point.

En France, nos "gentils fous" sont pris en charge dans des structures où ils sont soignés certes, mais aussi internés et exclus de la société, désocialisés. Leur réinsertion reste difficile. Très souvent c'est le cloisonnement, l'absence de lien social, qui les a mené là. Certains en ressortent marqués par la solitude et les anxiolytiques, qui sur de longues durées laissent des traces physiques. Alors à la sortie rien ne s'arrange.

fous.jpg

Car s'il nous arrive d'en voir un dans la rue, on préfère généralement éviter son regard. On ne veut  pas avoir affaire à eux, on ne veut pas les voir. Ou alors en diagonale. Et si "par malheur" on croise leur chemin, on change de trottoir, toujours en diagonale. La diagonale du fou, forcément.

 

Écrit par Le Tatou Terrien dans Coexister | Lien | Commenter (0) | |

29 octobre 2010

Tapage

Pout tout l'immeuble le doute n'est plus permis, la petite voisine du 2e s'est trouvé un mec. On n'a pas de bol (quoique...) on habite juste en dessous.

tapage.jpg

 

Écrit par Le Tatou Terrien dans Coexister | Lien | Commenter (0) | |