Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 janvier 2011

L'Ovni Avaaz

Avaaz est une Organisation Non-Gouvernementale (ONG) d'échelle européenne, à la moralité très controversée mais aux résultats assez probants, qui invite les internautes à signer des pétitions, venir manifester ou envoyer des dons d'argent pour combattre les évènements mettant en péril notre avenir, notre planète, ou favorisant la montée des conflits.

avaaz.jpg

De prime abord il y a de quoi douter car nombreux sont les sites qui exploitent la misère ou utilisent l'apitoiement pour inciter les gens à donner.

Le CV de Ricken Patel, fondateur en 2006 d'Avaaz, est plutôt impressionnant:

  • Consultant pour l'International Crisis Group International, l'Organisation des Nations Unies, la Fondation Rockefeller, la Fondation Gates, l'Université de Harvard, CARE International et le Centre international pour la justice transitionnelle, en Sierra Leone, au Libéria, en Afghanistan, le Soudan et New York.
  • Maîtrise en politique publique de Harvard, John F. Kennedy School of Government, et un baccalauréat de Balliol College.
  • Diplômé premier d'une classe de 350 d'Oxford, et a conduit les gouvernements et l'activisme étudiant des deux universités.

Un homme d'action et très certainement d'une intelligence et d'une culture exceptionnelles, qui connaît parfaitement les enjeux politiques et économiques de nos sociétés. Mais aussi un homme qui baigne dans les hautes sphères de la communication, du pouvoir et de l'argent... il y a forcément de quoi être un chouilla méfiant, du moins à s'interroger sur la légimité de l'action d'Avaaz.

D'autre part, leur communication est... comment dire... plutôt agressive. Je recois pour ma part plusieurs mails (2-3) par semaine, la plupart très intéressants mais la publicité et l'appel aux dons y sont parfois envahissants. Je sais pas vous mais moi quand c'est comme ça je flaire un peu l'arnaque. Surtout quand on sait que, par exemple, 150 000 dollars ont été récoltés récemment par Avaaz auprès des internautes pour la création d'un blog visant à relier tous les événements organisés pour le climat le 21 septembre. But très louable certes, mais 150 000 dollars ça fait pas un peu cher le blog quand même (surtout quand je vois que le mien me coûte peanuts, héhé)?

Donc suite aux mails d'Avaaz, et si j'ai le temps, je creuse un peu le sujet, je me documente via d'autres sites... pour m'apercevoir très souvent que les appels à mobilisation d'Avaaz sont motivés par d'authentiques affaires et scandales. A ce moment-là, je ne donne pas d'argent mais je signe au moins la pétition. Car la mobilisation des agents et des membres d'Avaaz est bien réelle et sérieuse tout comme leur action, et celles-ci portent parfois leurs fruits. Et puis au moins elles ont le mérite d'exister.

Pour le moment Avaaz en est encore au stade embryonnaire. Les pétitions ne sont pas très cadrées et on peut d'ailleurs se demander s'il s'agit même "pétitions" au sens strict dans la mesure où il n'y a pas, comme pour une pétition officielle, de formulation claire des demandes (on vote juste pour défendre une cause globale), où leur texte change parfois en cours de route, où on ne sait pas qui vérifie les signatures... quant à leur pouvoir de contrainte, il est purement symbolique. Mais avec un succès grandissant, il se pourrait bien qu'Avaaz s'institutionnalise et constitue un réel contre-pouvoir démocratique, particulièrement si les associations militantes s'approprient l'outil. Un premier pas vers l'écoute active des citoyens par les gouvernements... et ça on en a bien besoin actuellement.

En résumé abonnez-vous sur leur site, c'est entièrement gratuit et ça ne pourra que vous être instructif et faire bouger les choses, mais soyez vigilants et informez-vous si vous décidez faire un don d'argent.

 

Écrit par Le Tatou Terrien dans Cliquer | Lien | Commenter (2) | |

18 janvier 2011

Euros Dans les Foufouilles (EDF)

EDF nous prend vraiment pour des gros cons-tribuables.

Si vous regardez en détail votre facture EDF, ce que bien sûr tout le monde fait consciencieusement (ben quoi qu'est-ce que j'ai dit???) vous verrez tout de suite 2-3 petites choses qui devraient attirer votre attention:

  • Taxes Locales (= de 8 à 12% de la facture totale)

Il s'agit d'une perception des communes et des départements pour l'entretien de leurs équipements. Pour les communes, le taux est de 4 à 8%, pour les départements de 2 à 4%, appliqués sur la base de 80 % du montant total hors taxes de la consommation et de l’abonnement. Or les réseaux électriques sont la propriété des communes et non des départements, il est donc anormal que ceux-ci perçoivent une quelconque somme. De plus, les communes utilisent en moyenne 30% de cette taxe pour les équipements électriques, le reste servant à leurs propres dépenses de fonctionnement... Combien d'entre-vous ont-ils déjà été contactés par EDF au sujet de travaux visant à améliorer la qualité de leur ligne? Généralement quand ils appellent c'est plutôt pour relever les compteurs, et que votre ligne électrique soit neuve ou vétuste c'est le même tarif.

  • TVA (= environ 18% de la facture totale)

Sur la facture le détail n'apparaît pas, mais la TVA appliquée sur la Taxe Locale à l'Electricite (TLE) est de 5,5% sur la TLE-consommation et de 19,6% sur TLE-abonnement. Or suivant le code Général des Impôts et selon la Direction de la législation fiscale, la TLE-abonnement devrait être également au taux de 5,5%. EDF applique ce taux de 19,6% sur nos factures en toute illégalité depuis 1999. Au passage et pour la beauté de la chose, notons que quelque-soit le taux il s'agit d'une taxe appliquée sur une taxe.

  • Autres prestations (=environ 5% de la facture totale)

C'est une contribution au service public d'électricité. Celle-ci va à EDF afin de lui permettre de financer les frais d'acheminement de l'électricité et de racheter à des particuliers ou à sociétés tierces l'électricité provenant d'autres sources comme notamment celle produite par le solaire. C'est donc une taxe de plus qui nous sert à aider EDF à acheter l'électricité... qu'il va nous vendre !

edf.jpg

Le trop-perçu reçu chaque année par EDF est d'environ 40M d'Euros depuis 1999, année ou la TVA et la TLE sur l'abonnement ont été modifiés sur nos factures. Cela représentait avec 27M d'abonnés, près de 280M d'euros. Je n'ai pas le chiffre 2010, navré, mais à la date d'aujourd'hui on devrait très facilement pouvoir tabler sur plus de 440M d'euros, le nombre d'abonnés ayant augmenté.

Le sénateur mosellan Jean-Louis Masson a adressé le 9 mars 2007 au Sénat une question écrite à Thierry Breton, lui demandant « comment il est envisagé qu’EDF et les régies locales de distribution d’électricité procèdent pour rembourser le trop-perçu aux consommateurs ».

Sa question reste toujours sans réponse.

 

Écrit par Le Tatou Terrien dans Consommer | Lien | Commenter (0) | |

15 janvier 2011

Kikoolol Senior

kikoololsenior.jpg

Le Tatou Terrien pourfendeur assidu de la fracture générationelle et des inégalités!

  • La tranche d'âge des plus de 60 ans représente 1/3 des internautes actuels et 81% d'entre eux l'utilisent pour communiquer (contre 64% pour les tranches d'âge plus jeunes).
  • 47% des 50-64 ans et 26% des plus de 65 ans utilisent les médias sociaux (MSN, Skype, Facebook et LinkedIn principalement), soit 5 à 6 fois plus qu'en 2005.
  • Pour la première fois des "groups" de personnes de plus de 65 ans y font leur apparition.
  • Des études montrent que les seniors préfèrent des sites plus clairs et aérés, où la navigation est simplifiée et qui offrent une meilleure lisibilité (la SNCF a refait son site pour eux par exemple). Outre communiquer, faire des achats en ligne est leur activité préférée, mais ils sont plus réticents à effectuer leurs paiements en ligne. Ils ont plus de temps, mais mettent aussi plus de temps (50s en moyenne) à effectuer des tâches informatiques, du fait qu'ils soient bien souvent débutants. En cas de plantage ou d'incompréhension, ils sont aussi 2 fois plus enclins à abandonner leur tâche en cours.

Donc les seniors suivent le mouvement, et souvent la retraite est l'occasion de s'y mettre. C'est bien, il y a tellement de conneries à leur vendre de belles choses à faire avec l'informatique, j'en sais quelquechose c'est mon métier. Mais pour ceux qui ne sont pas nés avec une souris dans les mains et qui "débarquent", derrière la barrière de l'apprentissage de l'outil informatique se dresse bien souvent une 2e barrière: celle du langage.

A l'heure des médias sociaux et des forums, blogs... où plus ou moins jeunes citoyens du monde s'expriment, se rencontrent, échangent, et où le langage se réinvente par phénomène de mode et/ou par souci de rapidité, il parait indispensable d'établir un "lexique" des sigles et abréviations utilisées par la jeunesse afin de permettre aux seniors de les comprendre. Car ce serait quand même dommage qu'ils loupent ça.

C'est désormais chose faite avec ce lexique du Kikoolol. Todo esta aqui ou presque.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

* (en debut de ligne) utilisé pour spécifier que l'on tente de corriger une erreur dans notre dernier message
+1 Je souscris à ces propos. De cette abréviation, a été formé le verbe « plussoyer ».
-1 Je n'adhère pas à ce qui vient d'être dit. De cette abréviation, a été formé le mot « moinssage », et le verbe « moinsser ».
12c4 un de ces quatre
@tt, @tte, a tte à tout à l'heure
a12c4 à un de ces quatre
a2m1 à demain
abs absent
ac, ak, aek, avc, av avec
ajd, oj, auj aujourd'hui
alp/a+/++/@+/++++/à+/-- (version ironique) à la prochaine, à plus tard (le nombre de « + » peut varier)
ama à mon avis
amha à mon humble avis
arf, erf exprime l'embarras ou la consternation
asv [?] age/sexe/ville ?, invitation à se présenter
att à toutes ou attend
atta attend
bb bébé ou bye bye
bc bonne chance (au début d'un match ou d'un combat) ou bon/beau combat (à la fin d'un match ou d'un combat)
bcp beaucoup
bg belle gueule ou beau gosse
bj bien joué
bjr bonjour
bsr bonsoir
biz, bsx bise/bisou
bn, b8 bon ou bonne nuit
bvo bravo
bz(x) bise bisou(s) (les x étant le nombre de bises/bisous)
c c'est
cad/càd c’est-à-dire
cbr crampé ben raide (québécois)
cc, couc coucou ou copier coller
chu je suis
cki c'est qui?
cmr/cmer cimer, merci
cmb combien ou comme ma bite
ctb comme ta bite
ctup c'est toujours un plaisir (de te parler)
cpg c'est pas grave
dac/dak d'accord
dc donc
dcdr décédé de rire
deco reco je me déconnecte et je me reconnecte (en cas de bug principalement)
dmc dans mon cul (idem dtc)
dr de rien
dsc dans son cul (idem dtc)
dsl désolé
dtf de toute façon
dtc dans ton cul (réponse à une question mettant en cause un lieu Où [...] ? en référence au film Rambo III)
ect écoute
ets et ta sœur (peut s'accompagner d'un ? ou d'un !, réponse agressive à une insulte)
fdg foutage de gueule
fdp fils de pute
ff frag facile (joueur plus souvent mort que vivant)
fpc fais pas chier
fr, fra français/France
gb gros Bill (se dit d'un joueur qui est très fort et très bourrin. C'est un terme péjoratif)
geta Google est ton ami (invitation à consulter le moteur de recherche Google avant de poser une question)
gnih/gné dubitatif, c'est quoi ça ?
gp gros pigeon (expression qualifiant une personne qu'on aime peu ou pas)
hs hors sujet ou hors service ou " Headshot " dans un FPS
hihi rire
htkc ah, je t'ai cassé"
JDC JDR je dis ça, je ne dis rien
jdçdr je dis ça, je ne dis rien
jmef je m'en fous
jre je reviens
jrb je ris beaucoup
jta, jtdr, jtd je t'adore
jtbf je t'embrasse bien fort
jtkc je t'ai cassé (référence au film Brice de Nice)
jtl je te love
jtlg je te love grave
jtm, j'tm , j't'<3 je t'aime
j'tmz j'aime ta musique (plutot utilisé au quebec
jts je te suce
k/kk, kay okay
K7 cassette
KC cassé
keuwl, kewl cool
kestuf qu'est ce que tu fais ?
kdo cadeau
ki qui
kiss bisou
kikoo/kikou coucou ou beau mais qui ne sert pas à grand chose
kikoolol NC ou Adj. ( de kikoo + kool + lol ) Utilisateur abusif de Langage SMS (péjoratif)
klr clair
koi quoi
koi29, koid9 quoi de neuf
lf laisse faire
lgtmps/lgtmp longtemps
loule/loul, lal, lold, laule similaire à lol (voir mdr)
lu/lut salut (voir aussi slt)
merki/mici/mci/ci/miki merci
MDB mec des blocs
mdp mot de passe
mdr mort de rire (traduction de lol)
mdl mort de lol
mi moi (voir aussi mwa)
moin bisou
mouaha, mouhaha rire, onomatopée d'un rire sadique, fier
mp message personnel ou privé (fonction de la plupart des forums Internet), voir aussi pv
mpm même pas mal
mrd merde
ms "Moule Shoot" dans un FPS (=tir chanceux)
msg, mess message
mtnt maintenant
mwa/moa/moua/me moi
noraj ne sois pas rageux, s'utilise après avoir maitrisé un joueur sur un jeu vidéo en ligne pour l'inviter à se maîtriser
ndc nom de compte
nn, nan, na non
ntm ni*** ta mère (insulte/également ancien groupe de rap français)
nrv énervé
ns nous
oki ok (prononciation japonaise à la Aralé, personnage de Dr Slump « Oki, doki », soit « OK, doc »)
osef on s'en fout
osefdtl ou osefdtv on s'en fout de ta life/on s'en fout de ta vie
oseb on s'en balance, on s'en branle
ouè, oué, oé, oè  
ouer, ué, uè, vi, mui, moui, wé, woué, yep, ouep, oé, oè, ui, wé, uep, vui, yup ouais, oui 
pb problème (également P. B., même signification)
pd pédale (dans un contexte courtois) ou pédé (dans un contexte agressif)
plop, pouet, poy, yop me voilà, j'arrive
plv pour la vie
ptdr pété de rire
pk, pq, prk, pkoi pourquoi
pr pour
psk/pck/pq/pke/pcq parce que
p-t peut-être
ptafqm pas tout a fait quand même
put1, pt1, tain putain
pv (en) privé, message privé
qq1/kk1/qqn quelqu'un
rab rien à battre/rien à dire
raf rien à foutre
ras rien à signaler (argot militaire)
rav rien à voir
raz remise à zéro
razer quelqu'un dit Razer est considéré comme un joueur qui joue bien uniquement parce que sa souris est de haute gamme
rb revient bientôt
rep répond
re rebonjour(aussi utilisé en anglais), de retour, re-salut. Peut être conjugué (ex « je re ») ou utilisé comme une interjection (« re ! »)
rgd rire à gorge déployée
roh (peut être utilisé avec plusieurs « o », exemple: roooh) exprime une réprobation amusée
rtva racontes ta vie ailleurs
slt, slu salut
snn sinon
spd sois pas dèg (variante spj, sois pas jaloux!)
ss/j'ss, jss suis/je suis ou sous ou sans
st sont
stp s'il te plaît
srx sérieux
stoo c'est tout aussi stoo² ou sto²
stp s'il te plaît
svp s'il vous plaît
talc topic à la con dans certains forums ou aussi truc à la con
tdf tête de fion
tfk tu fais quoi?
tg/taggle ta gueule
tjrs/tjs, tjr toujours
tof photo
tkl tranquille
tkt t'inquiète
tlm tout le monde
tllmnt/tllmt tellement
tmlt tu me laisses tranquille
tmk tu me manques
tmtc toi même tu sais
tpm tu n'est pas marrant
tps temps
tsé tu sais
tt tout/toute/toutes ou parfois tais toi
ttt tu te tais
twa/toa/toua/toé toi
vmk vous me manquez
vmvc ou vmvs vous même vous savez
vnr véner de énervé
vostfr "Version Originale Sous-Titrée en Français", utilisé pour les films, généralement sur les réseaux p2p
vtfe va te faire enculer
vtff vas te faire foutre
vtv vis ta vie
vouai, mouai oui mais...
vs vous ou contre (versus en latin, largement utilisé en anglais)
wi, wè, wai, wé oui, ouais
xl, xlt excellent
xdr, xpdr, xpldr, xd explosé de rire

(Source: message de Bidissime posté le 27 avril 2008 sur le forum de Jeux-Videos.com)

 

Écrit par Le Tatou Terrien dans Cliquer | Lien | Commenter (0) | |

11 janvier 2011

David Cronenberg I Love You !

Si vous êtes un tant soit peu cinéphile et que vous aimez trembler sous la couette, vous n'êtes sûrement pas passé à côté des oeuvres fascinantes et dérangeantes de David Cronenberg.

A quelques exceptions près, tous les films de ce cinéaste Canadien traitent des mêmes thèmes: nos pulsions, le double, la folie, et la mutation de notre corps par la technologie. Et ce à des degrés plus où moins prononcés et sous des approches différentes mais toujours avec intelligence, sur les modes du fantastique, du gore, du drame psychologique ou du thriller.

Plusieurs de ses films traitent notamment ce thème dans une approche Cybernétique, une des sciences de la communication des systèmes organisés étudiant tout particulièrement la fusion homme-machine (cyborgs et intelligence artificielle, dans leurs formes les plus connues). Cette science est éminément sérieuse et progresse à grands pas, et dans un futur plus ou moins proche nous serons dans le vif du sujet... je vous renvoie ici à mon article un peu alarmiste sur le Web n.0.

En cela Cronenberg est un cinéaste visionnaire et un véritable artiste dans son genre, car préoccupé par cette thématique récurrente il n'a de cesse, en exagérant nos évolutions et celles de notre époque tout au long de son oeuvre, d'en disséquer les mécanismes pour nous amener à nous interroger sur notre présent, notre futur et ce qui caractérise notre humanité.

Petite filmographie (sélective).

  • Videodrome (1982)

cronenberg-videodrome.jpg

Synopsis: Max Renn, patron d'une petite chaîne câblée racoleuse, capte par hasard un mystérieux programme-pirate dénommé Vidéodrome. Mettant en scène tortures et sévices sexuels, son visionnage provoque peu à peu chez le spectateur des hallucinations et des mutations physiques. La frontière entre réalité et univers télévisuel devient bien mince, et la folie guette...

Commentaire: Dans ce film, Cronenberg s'interroge sur les relations acteur/spectateur, fiction/réalité et corps/technologie. La télévision y est décrite comme un outil dangereux de manipulation, mais également capable de faire évoluer les corps, les consciences et de donner le pouvoir à ceux qui la regardent.

Scène culte: Le ventre de Max Renn s'ouvre et il y plonge sa main armée d'un pistolet.

  • La Mouche (1986)

cronenberg-lamouche.jpg

Synopsis: Un inventeur crée un système de téléportation, mais alors qu'il tente l'expérience sur lui-même une mouche s'introduit dans l'appareil. L'homme en ressort génétiquement modifié et se transforme peu à peu en insecte géant.

Commentaire: Son film le plus connu. La transformation physique du héros nous vaut quelques scènes gore absolument effroyables, puis arrive sa transformation psychique. L'homme d'abord grisé par ses nouveaux pouvoirs puis horrifié par sa dégénerescence physique, finira par assister impuissant à la perte son humanité, devenant pulsion et instinct à l'image d'un insecte/machine qui le dévorera de l'intérieur.

Scène culte: Seth Brundle assiste horrifié à sa dislocation physique dans sa salle de bains.

  • Faux Semblants (1988)

cronenberg-fauxsemblants.jpg

Synopsis: Deux jumeaux parfaits et gynécologues renommés partagent le même cabinet. Beverly Mantle est sensible et introverti et conçoit leurs instruments, Elliott Mantle est froid et sûr de lui et assure les relations publiques. L'équilibre qu'ils ont établi sera bouleversé par l'irruption de Claire Niveau, une actrice célèbre dotée de 2 utérus.

Commentaire: Un huis-clos chirurgical sobre, impeccable et glacé, une poignante descente aux enfers dans la folie et l'autodestruction. Claire incarne la rupture qui amènera pour la première fois les 2 frères à se différencier et à se "séparer". L'opération que les jumeaux vont tenter sur elle est une métaphore de leur propre tentative de séparation... à moins qu'il ne s'agisse de leur pulsion inconsciente de tuer Claire pour mieux se retrouver? Le jeu d'acteur de Jeremy Irons, qui incarne les jumeaux Mantle, est impressionnant de subtilité.

Scène culte: Claire tente (en vain) de réconcilier les 2 frères dans une scène troublante de slow à 3.

  • Le Festin Nu (1991)

cronenberg-lefestinnu.jpg

Synopsis: L'enquête imaginaire et hallucinatoire de William Lee, chasseur de cafards et écrivain, alors qu'il s'enfonce dans drogue, la folie, la paranoïa et l'écriture.

Commentaire: Adapté d'un roman de William S. Burroughs, Le Festin Nu longtemps considéré comme inadaptable, Cronenberg choisit de méler dans ce film le roman de Burroughs à des passages purement autobiographiques de l'écrivain, en y insérant au passage ses propres démons. Ainsi les machines à écrire prennent vie sous l'apparence de cafards, les prédateurs homosexuels prennent vie dans les hallucinations de Lee sous la forme d'araignées charnues, ou les mugwumps (cf photo) distillent un liquide alcoolique/sémiotique et toxicomane prodiguant l'inspiration et la folie. Le résultat est un film Kafkaïen inclassable et déroutant dans lequel l'acteur principal, Peter Weir, se surpasse. On aime où on déteste, moi j'adore.

Scène culte: L'assassinat de sa femme par William Lee, façon "Guillaume Tell" moderne.

  • Crash (1996)

cronenberg-crash.jpg

Synopsis: Accidenté de la route, James Ballard lie une étrange relation avec Helen Remington, la personne qu'il a heurté. Cette relation et sa rencontre avec Vaughan, un être malsain fasciné par les accidents de voiture, mèneront James, sa femme une prostituée accidentée prénommée Gabrielle à une dangereuse obsession: atteindre ensemble l'orgasme dans des accidents de voiture toujours plus violents.

Commentaire: Véritable film-choc souvent incompris, l'ambiance est extrèmement malsaine et morbide. Les accidents peuvent être perçus comme des tentatives des protagonistes d'automutilation, le prix à payer nécessaire pour atteindre le but ultime, ce "crash" protéiforme symbole de l'accident, de l'orgasme et de la mort. La modification des corps par la technologie est ici violente et son résultat est incarné par Gabrielle, insecte sexy piégée dans un carcan orthopédique de cuir et de métal. La réalisation est virtuose, sublimée par les musiques d'Howard Shore, fidèle compagnon de route de Cronenberg, et les acteurs sont impeccables. Le film atteint donc pleinement ses buts: montrer un cinéma radicalement différent et marginal, divertir et choquer.

Scène culte: Vaughan se livre à une reconstitution publique de la mort de James Dean.

  • eXistenZ (1999)

cronenberg-existenz.jpg

Synopsis: La démonstration d'un jeu vidéo d'un genre complètement nouveau (les protagonistes branchent leur "pod", sorte de console de jeux organique, sur leur corps et vivent l'espace d'un instant dans une réalité virtuelle) tourne mal. Ted Pikul, garde du corps, sauve Allegra Geller, la conceptrice du jeu des griffes d'un groupe d'opposants aux jeux-vidéos. Alors qu'ils fuient, allegra initie Ted au jeu et tous deux plongent dans un monde virtuel ou les allusions à leur situation réelle sont de plus en plus présentes. Ils se prennent au jeu et mènent leur enquête, alors que la frontière entre jeu-vidéo et réalité devient de plus en plus mince.

Commentaire: Les technologies mises en scène dans eXistenZ par Cronenberg n'ont jamais été aussi organiques et gluantes. Les "pods", sortes de méduses respirantes, s'enfichent par un "cordon ombilical" dans un "anus artificiel" greffé à la base de la moelle épinière. Se brancher au jeu devient un acte érotique, jouer en constitue tout le plaisir. De nombreuses références aux codes des jeux vidéo d'aventures sont présents: enigmes, objets à collecter/assembler pour progresser, personnages stéréotypés et agissant en boucle jusqu'à ce qu'une action les débloque pour passer au niveau suivant. La récurrence des thèmes corps/technologie et réalité/virtualité le rapprochent de Vidéodrome (et pour cause, ce sont les deux seuls films de Cronenberg dont il ait signé les scénarios).

Scène culte: Ted et Allegra cèdent à leurs pulsions de jeu dans un restaurant chinois.

  • A History of Violence (2005)

cronenberg-historyofviolence.jpg

Synopsis: Tom Stall, père d'une famille tranquille dans une petite ville tranquille, abat avec une viloence inouïe les malfaiteurs qui s'en prenaient à son restaurant, ce qui lui vaut le statut de star locale. Alors que Tom ne désire que retourner à l'anonymat, il est retrouvé par des hommes dangereux qui croient reconnaître en lui Joey Cusack, l'homme qu'ils recherchent. Le doute sur son passé s'installe à mesure que Tom Stall/Joey Cusack doit se battre pour protéger les siens.

Commentaire: Cronenberg met ici en scène la dualité d'un homme et la dégénérescence d'une cellule, la cellule familiale, qui va devoir se modifier/se révéler pour retrouver son équilibre. Cette métamorphose est en plein dans les thématiques de Cronenberg, mais ici point de science-fiction ni de bestioles. Tout est beaucoup plus subtil, le monstre est tapi dans l'ombre, dans les êtres et sous leurs toits. Le thème principal est la violence, et celle-ci est toujours sous-jacente, préférant sourdre lentement avant d'exploser par a-coups dans plusieurs scènes fulgurantes.... et terriblement efficaces, forcément.

Scène culte: La scène de sexe entre Tom Stall et sa femme dans l'escalier.

 

------------------------------------ FILMOGRAPHIE COMPLETE ------------------------------------

1969 : Stereo
1970 : Crimes of the Future
1975 : Frissons (Shivers ou The Parasite Murder)
1977 : Rage (Rabid)
1979 : Fast Company
1979 : Chromosome 3 (The Brood)
1981 : Scanners
1982 : Videodrome
1983 : Dead Zone (The Dead Zone)
1986 : La Mouche (The Fly)
1988 : Faux-Semblants (Dead Ringers)
1991 : Le Festin Nu (Naked Lunch)
1993 : M. Butterfly
1996 : Crash
1999 : eXistenZ
2002 : Spider
2005 : A History of Violence
2007 : Les Promesses de l'Ombre (Eastern Promises)

(2011 : A Dangerous Method)

 

Écrit par Le Tatou Terrien dans Zapper | Lien | Commenter (0) | |

07 janvier 2011

Aibo défectueux

Parmi les milliers d'Aibo vendus pour les fêtes, certains avaient un défaut de fabrication...

 

Écrit par Le Tatou Terrien dans Rire | Lien | Commenter (0) | |