Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 décembre 2010

Médiator 150mg

Le Médiator est un médicament des laboratoires Servier prescrit à de nombreux diabétiques jusqu'en novembre 2009 et officieusement utilisé par énormément de personnes au régime pour ses propriétés dopantes et coupe-faim.

Consommé par quelques centaines de milliers de personnes en France dont 200 à 300 000 quotidiennement, le Médiator vient d'être interdit à la vente en France. En juin dernier Irène Frachon, une pneumologue brestoise publie un livre: "Mediator 150mg". Dans ce livre, elle démontre que ce produit-miracle est responsable (tout comme ses génériques) de graves problèmes cardiaques et pulmonaires ayant entrainé la mort chez près de 1000 personnes. Et elle raconte son enquête. Ou plutôt son combat contre Servier, un laboratoire aux méthodes maffieuses, bien ancré dans les hautes sphères du pouvoir politique et dans les méandres de l’organisation économique de la pharmacovigilance dans le monde.

Avec un chiffre d'affaires de 3,6 Milliards d'Euros par an, Servier est présent dans 140 pays et 86% de ses produits sont consommés à l'International. Pour la petite histoire, Servier avait déjà retiré en 1997 de la vente un médicament conçu sur la même base pharmaceutique, l'Isoméride, et ne pouvait donc pas ignorer la nocivité du Médiator, déjà retiré de la vente dans plusieurs pays d'Europe (Italie et Espagne notamment) depuis quelques années car soi-disant "pas assez rentable".

Mais la vérité est ailleurs. Pour les détails (hallucinants) je vous invite à lire ces articles:

Et donc là, bingo, le JT du soir sur France3 vient de lancer une vaste polémique: "au moins 345 000 personnes en France seraient en danger pour avoir pris du Médiator pendant plus de 3 mois".

mediator.jpg

Là où ça cloche par contre, c'est qu'au JT ils ont juste montré une  femme potentiellement concernée passant un examen cardiaque. Ils n'ont pas évoqué le fait que des personnes soient déjà mortes. Pas un mot sur le livre-combat d'Irène et et les moyens de pression scandaleux menées par Servier et l'industrie pharmaceutique à son égard et sur la Justice. Rien non plus sur l'interdiction du Médiator dans d'autres pays d'Europe depuis quelques années. Autrement dit que dalle ! Un sujet traité à la Jean-Pierre Pernod, un billet d'humeur, le vide intersidéral et télévisuel.

Alors bah les questions à 10 000 euros, les voilà:

1) Pourquoi ce désintérêt consternant et irresponsable du JT de France3 sur un grave sujet de santé publique, et qui plus est dont les tenants et aboutissants sont déjà connus ?

 2) Pourquoi un laboratoire d'envergure mondiale vend-t-il aux gens un médicament qui les tue ?   

 Le sujet et l'intérêt journalistiques sont pourtant ENORMES, surtout à cette heure de relativement grande écoute ! Surtout que là il n'y avait pas à hésiter, c'était du prémâché: la justice a déjà tranché pour l'interdiction du Médiator en France, Irène Frachon avait raison et ces pourris de chez Servier se sont engraissés en empoisonnant sciemment les gens.

Il faut croire que pendant ces fêtes de fin d'année où le peuple est complètement conditionné à consommer, l'heure est aux sujets de complaisance, au calme plat et à la désinformation béate. Mais vous savez ce que je crois moi? Je crois que médocs, bouffe gadgets hi-tech émetteurs d'ondes cancérigènes, etc... tout ça c'est la même histoire. Nous sommes le terrain des expérimentations et la principale source de revenus de lobbies industriels main dans la main avec les pouvoirs politiques, et dont le moteur est l'économie, la logique du marché, le fric. Ces gens là n'en ont rien à foutre que l'on crève, du moment que l'on alimente leurs caisses et que l'on consomme leur merde. Ils n'apportent aucune solution au mal-être des gens, juste ils l'exploitent à fond.

Nous sommes leurs moutons, leurs cobayes et leurs vaches à lait. Et bien mal barrés ceux qui ne cherchent pas à s'informer autrement que par la téloche, je vous le dis comme je le pense.

Car lorsque ces grands groupes viennent à être dénoncés, comme ici Servier pour le Médiator, il est très simple pour eux d'user de leurs influences et relations de pouvoir amicales et/ou financières pour faire pression sur les politiques, qui à leur tour ont le pouvoir de museler leurs potes journalistes afin qu'ils minimisent le sujet, restent superficiels, ne rentrent pas dans le vif d'une information qui fâche, bref nous désinforment.

Donc le Médiator est interdit mais Servier court toujours, comme sûrement beaucoup d'autres. Et je mettrais ma main à couper qu'ils continuent à prospérer avec d'autres produits dont la toxicité sera peut-être démontrée plus tard.... un jour... on verra.... ou pas...

Quand bien même ce ne serait pas grave, comme vous voyez, ils ont déjà la solution du problème.

 

Écrit par Le Tatou Terrien dans Consommer | Lien | Commenter (0) | |

Les commentaires sont fermés.