Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 décembre 2010

La Bohème

Je sais pas vous, mais personnellement je trouve absolument anormal et déplacé de me faire taper une clope ou un euro dans la rue par un type qui a un iPod sur les oreilles ou des Nike à 100€ aux pieds. Je dis ça parce que ça m'est déjà arrivé. Ca m'arrive même régulièrement.

Vous avez sûrement déjà vu comme moi ces "jeunes rebelles" qui sèchent le lycée à l'approche des beaux jours pour goûter un peu de cette vie de bohème, vivre la SDF Attitude, se défoncer un peu, connaître l'ivresse de l'abordage des passants, frimer, se faire passer pour des baroudeurs de la vie. L'hiver quand il fait bien froid, on ne les voit plus trop. Sans doute qu'ils préfèrent rester au chaud faire leurs devoirs ou regarder Koh Lanta en famille.

Restent alors les vrais de vrai, les exclus, ceux qui ne trichent pas. Des vieux, des plus jeunes, des étrangers, des sans-papiers, des familles, des punks, des alcolos... Ceux-là font la manche été comme hiver, mangent à la soupe populaire et dorment à l'assistance publique ou dans les squats. Le malheur, la galère la vraie, la révolte la désillusion, la défonce pour tenir, la solitude et l'abandon aux yeux de tous, et la folie souvent, trop souvent. Dans la rue jusqu'au cou et plus le temps passe plus la rue les avale et leur enlève toute chance d'en sortir. No Future.

"Plus on vit dans la rue et moins on a de chances d'en sortir"

Sur ce thème, le Samu Social a fait une campagne hyper choc signée par l'agence Publicis. Terrible et magnifique, le message final vise dans le mille. De quoi recadrer les choses, nous mettre une bonne claque, nous détourner de nos rêves et nos désirs de cons, 4x4, lecteurs Bluray, canapés en cuir et séjour aux Maldives.

--> Vivre 24h dans la peau d'un sans-abri

samusocial.jpg

 

Écrit par Le Tatou Terrien dans Coexister | Lien | Commenter (0) | |

Les commentaires sont fermés.